L’histoire des bottes militaires, des caligae aux rangers

par / 0 Commentaire / 17 Vues / 1 décembre 2017

Les bottes militaires ont été portées par les soldats depuis très longtemps. Contrairement aux sandales portées par les armées dans les temps bibliques, les bottes de combat offrent aujourd’hui beaucoup plus de confort, de praticité et de polyvalence.

Des caligae aux rangers

Les soldats qui combattaient dans l’ancienne armée romaine portaient des bottes militaires nommées « caligae ». Celles-ci étaient lacées sur le haut de la cheville pour bien les maintenir et avaient des clous sous leurs semelles pour avoir une accroche lorsque ceux-ci tractaient du matériel.

Bien que les bottes de combat d’aujourd’hui varient quelque peu (ok, beaucoup) de celles portées par les soldats romains, elles offrent une protection beaucoup plus efficaces pour ceux qui les portent. (Et combattre en sandales c’est un peu cheap).

Bien qu’il existe un certain nombre de marques différentes et de types de bottes militaires, la plupart visent à offrir :

  • Une excellente adhérence sur les terrains accidentés
  • Une stabilité de la cheville pour éviter les foulures et entorses
  • Une protection des pieds et une bonne résistance à l’eau et à l’air

Les bottes de combat modernes varient selon les différentes exigences militaires. Lorsque les soldats combattent dans les climats chauds du désert par exemple, ils ont besoin de bottes très différentes de celles prévues pour les régions humides et froides.

Dans certains corps d’armée dans le monde, il y a différentes bottes militaires selon ceux qui sont dans les chars et ceux qui se battent à pied dans les montagnes.

Venez m’aider à « casser » mes Rangers Gore Tex

Dans le passé, de nombreux soldats se sont plaints que les bottes de combat étaient assez inconfortables. Cependant, les versions modernes sont conçues avec une notion de confort. Aujourd’hui, les bottes sont plus agréables à porter.

Bottes militaires françaises

Je me rappelle que lorsque pour mon service militaire et que l’on me donna mes bottes, celles-ci étaient neuves, du fait de mon 47 fillette, assez rares dirons-nous. Je peux vous dire qu’il ne me fallu pas beaucoup de temps pour demander à mes camarades de chambrée, un coup de main pour les « casser », tellement elles me faisaient mal. Je me rappelle que nous étions à 6 sur une table pour écraser mes rangers posées sous les pieds de celle-ci… D’autres, demandaient à leurs pote de rouler sur les rangers avec une jeep, c’est dire qu’elles sont solides !

Et ça rien que pour les rendre plus souples ! ^^

Fait intéressant, leur durabilité intéresse fortement les acheteurs dans le civil, car leur durée de vie permet de faire des économies sur le budget chaussures.

L’histoire des bottes militaires, des caligae aux rangers
4.5 (90%) 2 votes

Poster un commentaire

Email (will not be published)