Le fusil d’assaut à laser « Star wars » en développement

par / 0 Commentaire / 7 Vues / 17 juillet 2018

Le fusil d’assaut laser ZKZM-500 est classé comme « non létal » mais produit un faisceau d’énergie invisible à l’œil nu mais pouvant traverser les fenêtres et provoquer une « carbonisation instantanée » de la peau et des tissus humains.
Il y a dix ans, ses capacités auraient été l’apanage des films de science-fiction, mais un scientifique spécialiste des armes laser a déclaré que le nouvel appareil pouvait « brûler les vêtements en une fraction de seconde … Si le tissu est inflammable, il brûle ».

« La douleur sera au-delà de l’endurance », selon le chercheur qui a participé au développement et à l’essai sur le terrain d’un prototype à l’Institut d’optique et de mécanique de précision de Xian, à l’Académie chinoise des sciences de la province du Shaanxi.
L’arme de calibre 15 mm pèse trois kilos, à peu près la même chose qu’un AK-47, et a une portée de 800 mètres, et peut être montée sur des voitures, des bateaux et des avions.
Le fusil est maintenant prêt pour la production de masse et les premières unités seront probablement confiées à des escouades anti-terroristes de la police chinoise.

Dans le cas d’une situation de prise d’otages, il pourrait être utilisé pour tirer à travers des fenêtres sur des cibles et désactiver temporairement les ravisseurs tandis que d’autres unités se déplaceraient pour sauver les otages.

Il pourrait également être utilisé dans des opérations militaires secrètes.
Le faisceau est assez puissant pour brûler un réservoir d’essence et enflammer l’installation de stockage de carburant dans un aéroport militaire.
Parce que le laser a été réglé sur une fréquence invisible, et qu’il ne produit absolument aucun son, « personne ne saura d’où vient l’attaque ».
– Cela ressemblera à un accident, a déclaré un autre chercheur.

Les scientifiques ont demandé à ne pas être nommés en raison de la sensibilité du projet.

Les fusils seront alimentés par une batterie rechargeable au lithium similaire à celle trouvée dans les smartphones.
Il peut tirer plus de 1000 « coups », chacun ne durant pas plus de deux secondes.

Le prototype a été construit par ZKZM Laser, une société technologique appartenant à l’institut de Xian.
Un représentant de l’entreprise a confirmé que l’entreprise cherche maintenant un partenaire possédant une licence de production d’armes ou un partenaire dans l’industrie de la sécurité ou de la défense pour démarrer une production à grande échelle d’un coût unitaire de 100 000 yuans (15 000 dollars).

Compte tenu de leur potentiel d’utilisation abusive, la conception et la production des dispositifs seront étroitement surveillées et les seuls clients seront l’armée et la police chinoise.

La Chine teste également des « capes d’invisibilité » furtives sur des avions de combat réguliers.

Un document technique contenant des informations de base sur l’arme a été publié le mois dernier sur la Plate-forme de service public pour l’intégration civile et militaire nationale, un site Web géré par le gouvernement central pour faciliter la collaboration entre les secteurs militaire et commercial.
Chengdu Hengan Police Equipment Manufacturing Company, un important fournisseur de matériel pour les organismes d’application de la loi chinois, a également publié une « mitraillette » laser le mois dernier.

L’arme a une portée de 500 mètres et peut tirer plusieurs centaines de coups par charge, selon la brochure de l’entreprise.

Il y a seulement dix ans, ces armes laser puissantes étaient du domaine de la science-fiction.
En 2009, une tentative américaine de concevoir un pistolet laser portatif a donné lieu à quelque chose qui « ne fonctionne que sur des gens nus » parce que son faisceau était trop faible pour pénétrer même dans une simple chemise.
Mais en 2015, Pékin a augmenté sa mise de fonds de deux milliards de yuans pour développer des appareils laser compacts et puissants – un budget sans précédent pour le secteur et qui a suscité des inquiétudes aux États-Unis et dans d’autres pays occidentaux.

Ces dernières années, les forces américaines opérant dans des zones stratégiquement importantes telles que l’océan Indien et la mer de Chine méridionale se sont plaintes d’avoir été la cible d’attaques laser de plus en plus nombreuses de la part de bases militaires chinoises.

En 2018, le gouvernement américain a déposé une plainte officielle selon laquelle un appareil laser de qualité militaire» tiré depuis une base navale chinoise à Djibouti avait laissé deux pilotes militaires blessés aux yeux.
La force de police armée chinoise devrait recevoir les armes à feu.

Wang Zhimin, chercheur associé au Centre de recherche en physique et technologie laser de l’Académie chinoise des sciences à Beijing, a déclaré que les progrès technologiques réalisés ces dernières années ont permis aux scientifiques de développer des dispositifs plus petits et plus puissants.
La brûlure au laser laisserait une cicatrice permanente

Ce n’est plus de la science-fiction. Ils sont déjà une réalité.

Le fusil d’assaut à laser « Star wars » en développement
5 (100%) 1 vote

Poster un commentaire

Email (will not be published)